La voie alternative

Certains producteurs, et parmi eux  bien souvent les parents des paludiers fondateurs de TRAD Y SEL, n’avaient aucune confiance en cette alliance contre nature, et ont mis alors en place ou conforté d’autres réseaux de vente : sociétés de conditionnement et de distribution de sel, vente directe.

Le développement du tourisme de masse a provoqué l’arrivée de nouveaux paludiers attirés par le coté nature et désireux de freiner le bétonnage de la station balnéaire voisine : La Baule.  Leur cheval de bataille était la rocade de la Baule, qui s’est faite quelques décennies plus tard avec leur accord, sous le nom de pénétrante de joyeuses (tout un symbole).

La dégradation de la situation s’est poursuivie jusqu’au milieu des années 80, le marais était presque abandonné, de nombreuses salines se dégradaient, et le risque de voir disparaitre le savoir-faire de nos ancêtres

marais-a-l-abandonmarais à l'abandonQuoi qu’il en soit, la présence de ces « nouveaux paludiers et le dynamisme des quelques producteurs du cru qui subsistaient, ont contribué au renouveau du « sel de Guérande ».

Durant une décennie, tandis qu’une majorité adhérente depuis 1972 au Groupement des Producteurs de Sel s’entêtait à se soumettre à certains gros producteurs européens, d’autres, par le biais de différentes sociétés, développaient  les réseaux « nature » et les conditionnements destinés au consommateur. Une nouvelle voie se dessinait parmi une poignée de paludiers du cru. Ils croyaient encore à la pérennité du métier de leurs ancêtres et étaient les derniers à avoir reçu de leurs parents ce savoir-faire unique. Un sentiment d’urgence s’empara d’eux devant le risque de perdre cet héritage ancestral.

 

chaussage-tradyselle chaussage dans une salineLe travail de chaussage qui est une remise en état du fond et des ponts des œillets (nécessaire tous les 20 à 30 ans) n’avait pas été réalisé sur le marais depuis plus de  20 ans. Cette opération est très technique, et nécessite un savoir-faire important. Pour ma part je ne l’avais vu faire qu’une fois dans mon enfance. Avec mon père, mon frère, et un ami véritable paludier, nous avons été les premiers en 1982 à chausser une lotie de 20 œillets, beaucoup nous prenaient pour des fous.

Parallèlement, le Groupement des Producteurs de Sel est devenu en 1989 une coopérative, dénommée « Les Salines de Guérande », ce qui lui a permis de conditionner et de vendre son produit seule et à grand renfort de communication.

En 1990, un petit groupe de producteurs, paludiers de père en fils crée d’abord une association, puis un syndicat professionnel : « le syndicat des paludiers indépendants ». Ce groupe participe à l’installation de jeunes paludiers en leur apprenant  le métier et en leur fournissant des salines sans recours aux subventions habituelles. Il parut alors évident à ces précurseurs que sans une implication forte dans la transformation et la commercialisation de leur sel, il lui faudrait bien tôt ou tard abandonner leur indépendance et intégrer la coopérative ou produire pour la Compagnie des Salins du Midi .

logo-AEFC’est ainsi que nait en 1999 la Société TRAD Y SEL constituée de sept paludiers indépendants désireux de continuer à commercialiser ensemble leur production. Ils font appel à une cinquantaine d’autres paludiers indépendants pour garantir un approvisionnement de qualité à leur clientèle. Les tarifs sont basés sur des prix à la production considérés comme équitables et vont même jusqu’à initier la démarche Agriculture Equitable Française, A.E.F., pour garantir un juste prix à leurs paludiers partenaires.

 Paludier

Les paludiers de TRAD Y SEL continuent à installer de nouveaux paludiers en favorisant aussi la pérennité de leur exploitation. Ils contribuent ainsi à la préservation de ce site exceptionnel, plus que millénaire, sans en faire un musée ni une réserve naturelle, mais un lieu de travail rentable, préservant l’emploi, l’histoire et un écosystème remarquable.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. We use cookies to offer an improved online experience and offer you content and services adapted to your interests. By using our website, you are giving your consent to our cookies. Pour en savoir plus / To find out more about the cookies Mentions légales / Privacy Policy.

J'accepte les cookies pour ce site internet / I accept cookies from this site