L'économie des marais

Depuis peu, les sels d'origine représentent plus de la moitié du marché du sel alimentaire en chiffre d'affaires, pour plus d'un tiers des volumes ; l'origine Guérande étant largement majoritaire.

La spécificité de notre produit, due à son terroir, sa méthode de récolte et au savoir-faire des paludiers, est reconnue bien sûr en Bretagne, plus largement en France, mais aussi dans de nombreux pays étrangers, européens et beaucoup plus lointains.

Près de 300 paludiers exploitent à peu près 12 000 œillets produisant les 12 à 14 000 tonnes vendues annuellement. C'est aujourd'hui encore une part non négligeable de l'économie de la presqu'ile guérandaise.

Cela peut paraître bien peu au regard des 45 000 tonnes vendues annuellement il y a quelques siècles, (dont une partie importante était exportée vers les pays nordiques), ou même au regard des 12 000 tonnes vendues par le seul Groupement des Producteurs en 1979, au pire moment de la dernière crise, mais c'est un beau résultat pour un produit condamné à disparaitre.

economie-des-marais

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. We use cookies to offer an improved online experience and offer you content and services adapted to your interests. By using our website, you are giving your consent to our cookies. Pour en savoir plus / To find out more about the cookies Mentions légales / Privacy Policy.

J'accepte les cookies pour ce site internet / I accept cookies from this site